Cartographie de la communauté publique de la Défense Spatiale Française

0
7

Le Commandement De l’Espace (CDE) a été créé par arrêté le 3 septembre 2019. Il a succédé au Commandement Interarmées de l’Espace (CIE). Il rassemble désormais, au sein d’un unique grand commandement de l’Armée de l’Air et de l’Espace (AAE), la majorité des acteurs experts du domaine spatial militaire.

Afin d’atteindre l’ambition politique fixée par la stratégie de défense spatiale, le CDE poursuit une montée en puissance sans précédent en s’appuyant notamment sur le Centre National des Etudes Spatiales (CNES).

Pour satisfaire la stratégie de défense spatiale, le CDE doit, à l’horizon 2025, être en mesure de conduire les premières actions défensives dans l’Espace. La connaissance permanente de la situation spatiale et l’acquisition d’un démonstrateur satellite manœuvrant sont les principaux jalons capacitaires de cette feuille de route.

Aujourd’hui, le CDE est réparti sur quatre sites :

  • A Balard, la direction, le niveau de conception et de mise en œuvre sont structurés par 4 piliers : opérations, capacités, coopérations et organique ;
  • A Toulouse, l’échelon précurseur du centre de commandement et de contrôle des opérations spatiales ;
  • Le COSMOS (Centre opérationnel de surveillance militaire des objets spatiaux) et le CMOS (Centre militaire d’observation par satellites), respectivement localisés à Lyon et à Creil.

A terme, la transformation du CDE vise à concentrer toute l’expertise militaire du domaine spatial dans un bâtiment dédié, implanté au plus près du CNES. Il abritera des fonctions multiples comme la formation, l’innovation, ou encore le cœur de la conduite des opérations spatiales. Il accueillera près de 500 experts en 2025.

Dans cette nouvelle organisation, le CMOS devient l’Escadron de Conduite des Actions Spatiales (ECAS), situé à Toulouse au CNES, qui aura pour objectif le maintien à poste des moyens spatiaux opérationnels. Le COSMOS devient l’Escadron de Surveillance de l’Espace (ESE), qui aura pour objectif la surveillance des objets spatiaux et de l’espace en général.

Toute cette architecture est représentée dans la cartographie ci-dessous (cartographie non officielle réalisée à titre personnel)

Télécharger la version haute-définition

De façon plus détaillée, voici une description des principales entités de l’infographie.

Office Nationale d’Etudes et  de Recherches Aérospatiales (ONERA)

L’Office Nationale d’Etudes et  de Recherches Aérospatiales (ONERA) est le principal centre de recherche français du secteur aéronautique, spatial et défense. Il a pour mission de développer et d’orienter les recherches dans le domaine aérospatial, de concevoir, de réaliser, de mettre en œuvre les moyens nécessaires à l’exécution de ces recherches, et d’assurer la diffusion des résultats de ces recherches.

Centre Nationale d’Etudes Spatiales (CNES)

Le Centre Nationale d’Etudes Spatiales (CNES) est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) chargé d’élaborer et de proposer au gouvernement français le programme spatial français et de le mettre en œuvre. Le CNES est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et des Armées.

Commandement de la Cyberdéfense (COMCYBER)

Le Commandement de la Cyberdéfense (COMCYBER), placé sous l’autorité du chef d’Etat-Major des armées rassemble à compter du 1er janvier 2017, l’ensemble des forces de cyberdéfense des armées française

Direction du Renseignement Militaire (DRM)

La Direction du Renseignement Militaire (DRM) est un organisme interarmées responsable du renseignement militaire pour l’ensemble des forcées armées française. Elle fixe les priorités en matière de renseignement d’intérêt militaire et reçoit, avec le CNES, les données récoltées par le CMOS

Commandement de l’Espace (CDE)

Le Commandement de l’Espace (CDE) rassemble désormais, au sein d’un unique et grand commandement de l’armée de l’Air, la majorité des acteurs experts du domaine spatial militaire.

Centre Militaire d‘Observation par Satellites (CMOS)

Situé sur la base aérienne 110 de Creil, le Centre Militaire d’Observation par Satellites (CMOS) 1/92 « Bourgogne » est une unité de l’armée de l’air française spécialisée dans le domaine de l’observation par satellites.

Centre opérationnel de surveillance militaire des objets spatiaux (COSMOS)

Situé sur la base aérienne 942 de Lyon Mont Verdun, le Centre Opérationnel de Surveillance Militaire des Objects Spatiaux (COSMOS) est une unité de l’armée de l’air française spécialisée dans le domaine de la surveillance de l’espace.

Centre de Commandement et de Contrôle des Opérations Spatiales de Paris (C3OS)

Situé à l’Etat-Major des Armées à Paris, le Centre de Commandement et de Contrôle des Opérations Spatiales (C3OS) est le vecteur de direction des opérations spatiales.

Escadron de Conduite des Actions Spatiales (ECAS)

Situé à Toulouse au CNES, l’Escadron de Conduite des Actions Spatiales (ECAS) a pour objectif le maintien à poste des moyens spatiaux opérationnels.

Escadron de Surveillance de l’Espace (ESE)

Situé à Toulouse au CNES, l’Escadron de Surveillance de l’Espace (ESE), ex-COSMOS, a pour objectif la surveillance des objets spatiaux et de l’espace en général.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.