Hack-a-Sat 2 is back avec toujours un challenge pour hacker un satellite américain en orbite

0
101

L’US Air Force et l’US Space Force lancent conjointement en collaboration avec une communauté des chercheurs en sécurité, l’édition 2021 du programme Hack-A-Sat.

Hack-A-Sat 2 se présentera, comme la première édition de Hack-A-Sat, sous la forme d’un programme de bug bounty et d’un CTF (Captur The Flag) dont l’objectif sera de pirater un vrai satellite en orbite au-dessus de la Terre.

Les inscriptions pour le tour de qualification de ce deuxième « Satellites Space Security Challenge » sont dores-et-déjà ouvertes depuis le 4 mai 2021.

Comme l’année dernière, cette compétition se fera en édition virtuelle à distance. Elle permettra aux chercheurs en sécurité de tous niveaux de mesurer leurs compétences et leur créativité sur la résolution de défis de cybersécurité appliqués à des systèmes spatiaux.

Hack-A-Sat 2 commence par un événement de qualification qui a lieu du 26 juin, 10 heures EDT au 27 juin, 16 heures EDT. Les équipes s’affronteront dans un format de type Jeopardy, en gagnant des points en fonction de leur vitesse et de leur précision dans la résolution des challenges.

Les huit meilleures équipes de la phase de qualification se qualifieront pour la phase finale de Hack-A-Sat 2. Il s’agira cette fois d’une épreuve d’attaque et de défense de type « Captur The Flag » (CTF), dans laquelle les 8 équipes défendront leur système satellitaire tout en utilisant des mesures offensives sur les systèmes de leurs adversaires.

Cette phase finale se déroulera du 17 septembre, 18 heures EDT, au 19 septembre, 18 heures EDT. Elle nécessitera des connaissances techniques plus avancées sur les systèmes spatiaux. Les trois meilleures équipes recevront 50 000 dollars pour la première place, 30 000 dollars pour la deuxième place et 20 000 dollars pour la troisième place.

L’année dernière, Hack-A-Sat 1, le premier Space Security Challenge, avait attiré plus de 2 000 équipes composées de plus de 6 000 personnes, qui ont pu se connecter, apprendre et développer leurs compétences dans le cadre de ce concours unique en son genre, entièrement immersif. Lors de la phase finale, les meilleures équipes avait dû relever un challenge sur un vrai satellite en orbite, une première dans l’histoire.

Alors que les satellites fournissent au monde entier les données nécessaires à la transmission de capacités telles que le GPS ou les transactions par carte de crédit, les départements US de l’armée de l’air et de l’espace reconnaissent les avantages du hacking éthique (ethical hacking) pour faire progresser la cybersécurité dans le domaine du spatiale.

« La sécurité et la cyber-résilience de nos systèmes en orbite sont une nécessité absolue pour assurer le développement pacifique du patrimoine spatial mondial au cours des prochaines décennies », a déclaré le lieutenant-général John F. Thompson, commandant du Space and Missile Systems Center de l’US Space Force. « Cela nécessite une multitude de spécialités, de sorte que les partenariats dans l’ensemble du spectre professionnel de la cybersécurité sont essentiels pour développer la prochaine génération de systèmes spatiaux sécurisés. »

L’inscription à l’événement qualificatif de hack-a-sat 2 est ouverte au public. Pour s’inscrire, connaître les règles et les conditions d’admissibilité, ou s’inscrire simplement pour rester informé de toutes les mises à jour du concours, rendez vous sur le site hackasat.com.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.